Home Contact

Accueil \ \

Vintage RC & old RC car

ACTUALITÉ RC

PUBLICITÉ

Yokomo YR4 M2 – vintage rc - Piste DTM – sedan four wheel (...)

Yokomo YR4 M2 – vintage rc - Piste DTM – sedan four wheel drive
par Moumerico , le 19/07/2008

Yokomo YR4 M2 – vintage rc - Piste DTM – sedan four wheel drive

Cet article propose une ou plusieurs Galerie photos de voitures RC

Introduction

Après notre review de la magnifique Yokomo YR F2 Special, nous nous sommes dit que nous ne pouvions pas en rester là et nous avons alors décidé de vous présenter un autre modèle de la famille YR de chez Yokomo : la YR4 M2.

La Yokomo YR4-M2 fait partie des premières générations de voitures RC de piste DTM quatre roues motrices exclusivement destinées à la compétition.
Sa conception beaucoup plus conventionnelle que la YR F2 présente ainsi l’intérêt de bien représenter les modèles pistes de l’époque :
- châssis double platine en carbone,
- transmission intégrale par courroie,
- châssis compétition allégé au maximum,
- moteur en position centrale arrière,
- transmission à l’air libre,

autant d’éléments que la plupart des DTM partageait à l’époque et que cette Yokomo YR4 M2 illustre bien.

Petit rappel historique

Produit au milieu des années 90, la Yokomo YR4-M2 est le énième membre de la grande famille des YR de la marque Yokomo.
En effet, Yokomo était alors particulièrement productif et proposait un ou deux nouveaux kits par an, d’où une multitude de modèle sous la référence YR : YR4 sport, YR4M, YR4 2...

Pourquoi YR, parce que les kits Yokomo YR partageaient tous les mêmes différentiels, triangles, fusées, cellule de transmission, cardans…
Chaque nouvelle génération était ainsi une évolution plus ou moins poussée de la précédente (mis à part la YR F2) ce qui facilitait le travail de Yokomo et permettait aux possesseurs d’une YR4 de faire évoluer leur auto grâce aux kits de conversion.

Pour exemple, la principale différence entre notre YR4 M2 et son prédécesseur la YR4 2 est la disposition du châssis avec des accus décalés en 2x3 de chaque côté pour notre YR4 M2 et en 6x1 sur le côté droit pour la YR4 2.

Deux versions de la Yokomo YR4 M2 ont été commercialisées :
- la YR4-M2 Japonaise avec les amortisseurs fin
- la YR4-M2 Américaine (notre modèle vintage) avec les nouveaux amortisseurs Yokomo dotés d’un corps plus large, le support d’amortisseurs avant redessiné, le pare chocs plus large et la roue libre.

La YR4 M2 était destinée à la compétition et son efficacité dans les mains des pilotes Yokomo fit forte impression à l’époque.

Le YR4 M2 en détail

Après ce rapide rappel historique, nous allons pouvoir passer au crible cette Yokomo YR4 M2.

La répartition des masses

Commençons par la répartition des masses où la Yokomo YR4 M2 est dans l’esprit de ses concurrentes directes de l’époque :
- moteur en position centrale arrière
- pack d’accus en deux blocs de trois éléments placés en position centrale
- les cellules avant et arrière sont le plus bas possible

Bref, une répartition qui a pour volonté d’abaisser les masses et qui cherche à les équilibrer des deux côtés du châssis malgré l’handicap du moteur décalé sur la droite.

Le châssis

Passons maintenant au châssis carbone rehaussé sur ce modèle d’une platine supérieure fine également en carbone.

Signalons au passage que le carbone de ces deux pièces bien que d’excellente facture me semble être un cran en dessous de celui utilisé sur la YR F2 Special.
Sa découpe, elle aussi, bien que réussie, m’impressionne moins que celle de la YR F2 Special, le YR4 M2 étant beaucoup plus droits que le YR F2 Special tout en arrondis.

Le châssis
Le châssis du YR4 M2 en carbone de 2 mm d’épaisseur a une forme qui rappelle un losange. Il est ajouré en huit points répartis sur toute sa longueur pour l’alléger au maximum (et c’est réussi car la YR-F2 pèse 536 grammes au total).

La combinaison de cette fine épaisseur de carbone et de ces multiples alésages fait que ce châssis n’est pas rigide pour 2 sous !
On peut le plier sans effort à la main dans sa longueur et dans sa largeur !

Autre point faible de ce châssis, ses parties avant et arrière sont trop étroites comparé à sa partie centrale très large qui reçoit les accus, l’électronique, le support moteur et les deux colonnettes qui relient le châssis à la platine supérieure.

L’originalité de ce châssis est le placement en décalé des deux blocs d’accus de trois éléments, le second bloc a sûrement été reculé dans le but de compenser le poids du moteur et d’équilibrer la charge.

On retrouve le montage du pare chocs sur le dessus de la platine, ce qui encourage le carbone a venir joyeusement frotter à chaque passage un peu trop près du sol.
Mais sur ce YR4 M2, les masses étant situées au centre de l’auto, le châssis a moins dégusté que sur la YR F2.

Dimensions du châssis :

- Longueur : 307mm
- Largeur max : 135mm
- Largeur au niveau de la cellule avant : 40 à 55 mm
- Largeur au niveau de la cellule arrière : 46 mm
La platine supérieure
Attardons nous maintenant sur l’aide indispensable à notre châssis chewing-gum : la platine supérieure.

Cette platine est en carbone de 2 mm d’épaisseur et relie la cellule avant à la cellule arrière.

Son rôle est de rigidifier la YR4 M2, pour cela Yokomo a opté pour une forme droite large de 13 mm qui s’évase jusqu’à 20 mm à l’avant pour recevoir le système Yokomo de contrôle de la tension/flexion du châssis.

Ce système original est constitué d’un axe fileté sur lequel on monte un ressort que l’on contraint jusqu’à obtenir la tension souhaitée.
Cette tension est ajustable facilement par simple serrage de l’écrou monté sur l’axe fileté.

Pour apporter toute la rigidité nécessaire au châssis du YR4 M2, la platine supérieure est reliée au reste de l’auto en quatre points :
- sur la cellule avant de façon indirect par l’intermédiaire du système de tension
- par les deux colonnettes réparties au centre du châssis
- par le montant en alu fixé sur le sommet de la cellule arrière

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la platine supérieure n’est pas reliée au support moteur et ce contente de passer juste au dessus.

Avec cette platine supérieure et son système de tension, le Yokomo YR4 M2 gagne énormément en rigidité dans sa longueur, mais la rigidité latérale est toujours prise en défaut.

Dimensions de la platine supérieure :

- Longueur : 242 mm
- Largeur max : 20 mm
- Largeur min : 13 mm

Les trains roulants

Pour rappel, la famille des Yokomo YR partage la plupart des éléments des trains roulants, de la transmission, de la direction…

Seulement, voilà ; notre Yokomo YR4-M2 a été rendre visite régulièrement à son revendeur préféré d’options hop ups et n’a plus grand-chose d’origine.

L’occasion pour nous de découvrir une partie des nombreuses options proposées sur ces kits Yokomo YR4 !

Le train avant
Le train avant du YR4-M2 est très simple de conception :
- une cellule de transmission qui renferme le différentiel,
- un ensemble triangles courts, étriers, fusées, amortisseurs, cardans…
- une direction par palonniers tout à fait classique,
- un support d’amortisseurs en carbone de 2,5 mm d’épaisseur fixé directement sur la cellule,

et c’est tout !

Même les possibilités de réglages ne sont pas légion ; deux points d’ancrages pour les amortisseurs, trois pour les biellettes de carrossage sur le support, et un seul point d’ancrage pour tout le reste.

Le train avant de notre YR4 M2 dispose des options suivantes :
- les triangles en aluminium anodisé bleu,
- les étriers en aluminium anodisé bleu,
- le support de puce en carbone fixé sur les montants de direction,
- les cardans homocinétiques en aluminium,
- les sorties de différentiels avant et arrière en plastique blanc,

Le train arrière
Le train arrière du YR4-M2 n’est pas plus complexe que le train avant :
- une cellule de transmission qui renferme le différentiel,
- un ensemble triangles courts, fusées, amortisseurs, cardans…
- un support d’amortisseurs en carbone de 2 mm d’épaisseur fixé directement sur la cellule,

et c’est tout !

Les réglages sont un poil plus nombreux qu’à l’avant ; quatre points d’ancrages pour les amortisseurs sur le support et trois pour les biellettes, et un seul point d’ancrage pour tout le reste.

Le train arrière de notre YR4 M2 dispose des options suivantes :
- les triangles avant en aluminium anodisé bleu,
- les supports fusées en aluminium anodisé bleu,
- la cellule de transmission en aluminium anodisé bleu,
- les cardans homocinétiques en aluminium,
- les sorties de différentiels avant et arrière en plastique blanc,

La transmission

La transmission intégrale de la Yokomo YR4 M2 est tout aussi simplissime que ces trains roulants et se compose :
- d’un support moteur (dissocié des cellules de transmission) en aluminium brut en un seul bloc allant jusqu’à 4mm d’épaisseur et dont la finition n’est pas exemplaire,
- d’un axe central de transmission monté sur le support moteur qui regroupe la couronne (sans slipper), un pignon solidaire de la couronne pour le renvoi vers le différentiel arrière et la roue libre centrale pour le renvoi vers le différentiel avant,
- de deux courroies dépourvues de tendeurs (ce qui n’aurait pas été du luxe) qui relient l’axe central de transmission aux deux différentiels,
- de deux différentiels à billes coincés dans chaque cellule par les plateaux supérieurs qui entraînent les cardans homocinétiques,
- et tous ces éléments sont montés sur roulements à billes.

Comme vous l’aurez remarqué sur les photos, la transmission de la YR4 M2 est à l’air libre, ce qui posa quelques soucis aux pilotes sur les pistes où les cailloux, moquettes et autres saletés venaient se glisser dans les courroies, différentiels… et broyait dans certains cas les couronnes de différentiels !

La carrosserie

Les kits Yokomo YR4 M2 étaient vendus sans carrosserie, notre modèle est équipé d’une carrosserie Tamiya de Honda NSX Le Mans et de jantes chromées récentes.

Conclusion

Comme nous vous le disions dans l’introduction, la Yokomo YR4 M2 est une voiture RC de piste DTM on ne peut plus classique de l’époque.

Sa conception est traditionnelle pour ne pas dire simple, mais elle reflète bien le niveau général des voitures de cette catégorie à l’époque.

La vue des photos de notre Yokomo YR4 M2 vous l’aura sûrement fait deviné, mais notre modèle a beaucoup roulé et a subi de nombreuses modifications. D’où l’usage de trompe l’œil de notre part pour rendre cette auto présentable lors de la séance photo.

Pour conclure, évoquons très rapidement le comportement de la YR4 M2 grâce à Peff78 qui n’a malheureusement jamais roulé avec cette auto, mais qui se souvient que la YR4 M2 marchait très fort en compétition pour peu que le pilote est pris le temps de bien mettre au point son auto.

Encore un grand merci à Peff78 pour le prêt de cette Yokomo YR4 M2.

Cet article propose une ou plusieurs Galerie photos de voitures RC

13685 visites 0 réactions suscitées par cet article
Yokomo YR4 M2 – vintage rc - Piste DTM – sedan four wheel drive
Visiteurs :

Total : 30348510
Depuis le : 01.06.2002



Localisation :
Locations of visitors to this page

POWERED BY

  • Spip
  • CSS
  • Xhtml
  • PHP
  • My SQL
  • Flux RSS de Gaz-On RC
  • AJAX
  • Mozilla Firefox
  • Powered by FeedBurner
  • AddThis Feed Button
Publicité
Copyright

© 2002 - 2017 - www.Gaz-On.net | Home | Contactez Sloq le Webmaster | Contactez Moumerico | Devenez Partenaire| Gaz-On RC recrute|

La version 4.0 de www.Gaz-On.net est compatible avec les navigateurs Internet Explorer 5.5 et ultérieures et avec toutes les versions de Mozilla Firefox.