Home Contact

Accueil \ \

Vintage RC & old RC car

ACTUALITÉ RC

PUBLICITÉ

Yokomo YR4 M2 type J pro – piste sedan DTM

Yokomo YR4 M2 type J pro – piste sedan DTM
par Moumerico , le 20/08/2008

Yokomo YR4 M2 type J pro – piste sedan DTM

Cet article propose une ou plusieurs Galerie photos de voitures RC

Introduction

Après la Yokomo YR-F2 Special et la YR4 M2, nous continuons notre passage en revue de la famille des Yokomo YR avec l’ultime modèle de cette longue lignée, la Yokomo YR4 M2 Type J PRO.

Les Yokomo YR4-M2 Type J et Type J PRO ont apporté toutes deux des évolutions majeures à la famille des YR4 en corrigeant avec brio les erreurs des versions précédentes comme la rigidité des châssis, les courroies non tendues…

La conception de la YR4 M2 Type J Pro est donc beaucoup plus convaincante que celle de la YR4 M2 (qui il ne faut l’oublier étaient sortie quelques années auparavant) même si l’on reste dans un style assez traditionnel :
- châssis double platine en carbone,
- transmission intégrale par courroie,
- moteur en position centrale arrière,
- transmission à l’air libre,

Alors, pour découvrir cette voiture RC qu’a été la Yokomo YR4 Type J Pro, suivez le guide !

Petit rappel historique

Sortie à la fin des années 1990, la Yokomo YR4-M2 type J Pro est la dernière voiture produite par Yokomo sous l’appellation YR4 avant son passage à la génération des MR4.

Cette YR4 M2 type J pro est donc l’ultime évolution d’un modèle qui aura connu de nombreuses versions et aura fait le succès de Yokomo à travers le monde.

Il n’est toutefois pas facile de s’y retrouver parmi la jungle de modèles YR4, afin de vous aider à situer notre YR4 M2 type j pro par rapport au YR4 M2 que nous vous avons déjà présenté, sachez que Yokomo a remplacé la YR4 M2 par la YR4 M2 type J ‘classique’ destiné uniquement au marché Japonais (d’où son nom Type J pour Japon).

Face au succès de l’auto et à la demande US, la version PRO du Type J fut commercialisée quelques mois plus tard par Yokomo Japon ET Yokomo USA tout en conservant officiellement son patronyme Type J.
Ce patronyme étant un peu long, beaucoup de pilotes en dehors du Japon l’ont alors baptisé officieusement YR4 M2 Pro (et oui, c’est la même auto).

Malgré les nombreux changements apportés au kit, la YR4 M2 type J Pro justifie son titre de YR4 en partageant les triangles, fusées, cellule de transmission… des versions YR antérieures.

Deux versions de la Yokomo YR4 M2 type J ont donc été commercialisées :
- la YR4-M2 type J en carbone équipé d’une platine supérieure ‘classique’ en I,
- la YR4-M2 type J PRO en carbone équipée d’une platine supérieure en Y, d’une platine transversale, du support moteur anodisé bleu…

et sous la forme d’un kit de conversion PRO pour laYR4 M2 Type J ‘classique’.

Comme tout les modèles YR4, l’efficacité du châssis aux mains des pilotes Yokomo fit impression à l’époque et contribua au succès de cette DTM.

Le YR4 M2 type j pro en détail

Après ce rapide rappel historique, passons au plat principal : le passage en revue de cette Yokomo YR4 M2 type J Pro.

La répartition des masses

Commençons par la répartition des masses où la Yokomo YR4 M2 Type J Pro reste dans l’esprit de la YR4 M2 :
- moteur en position centrale arrière,
- pack d’accus en deux blocs placés en position centrale,
- les cellules avant et arrière le plus proche du sol.

Bref, une répartition qui cherche à abaisser et à équilibrer les masses de chaque côté du châssis.
Pour cela, 8 emplacements ont été disposés sur le châssis pour moduler la disposition des accus et contrer ainsi le poids du moteur.

Le châssis

Passons maintenant au châssis carbone composé de trois éléments :
- la platine inférieure en carbone,
- la platine supérieure en carbone en forme de Y,
- la mini platine latérale en carbone.

Le carbone de ces trois pièces est d’excellente facture et sa découpe bien que classique est très réussie. On se rapproche ici de la qualité que nous avions tant apprécié sur la Yokomo YR F2 Special.

La platine inférieure
La platine inférieure du YR4 M2 type J pro est en carbone de 2,5 mm d’épaisseur et est ajouré en huit points pour accueillir les éléments du pack d’accus.
Ce châssis est commun au YR4 M2 type J ‘classique’ et ‘Pro’.

Avec ces huit emplacements, le pilote peut choisir d’avancer ou de reculer les éléments de son pack, mais aussi de le configurer en 4+2 ou en 3x2.

Cette nouveauté est un vrai début de solution pour équilibrer au mieux les masses en plaçant les éléments de façon à contre balancer le poids du moteur.
Elle permet aussi de lester l’un des deux trains roulants pour influencer sur le dynamisme du châssis.

Les différences entre les châssis du YR4 M2 et du YR4 M2 type J Pro sont :
- sa forme moins exotique que le losange du YR4 M2,
- son non ajournement en plusieurs points répétés, on gagne ainsi en rigidité,
- son épaisseur supérieure d’un demi millimètre, on gagne ici aussi en rigidité,
- sa largeur en son centre et sur les cellules avant et arrière qui gagne 10 mm.

C’est donc un châssis totalement nouveau dont sont équipés les kits Type J ; une pièce beaucoup plus rigide et dont la conception m’inspire davantage confiance que celle du YR4 M2.

On retrouve cependant le montage du pare chocs sur le dessus de la platine, ce qui encourage le carbone a venir joyeusement frotter à chaque passage un peu trop près du sol.
Et contrairement au YR4 M2, le châssis de notre Type J a bien dégusté comme l’illustre les fibres entières de carbone qui se sont littéralement fait la malle suite aux passages répétés trop près du sol.

Dimensions du châssis :

- Longueur : 303 mm
- Largeur max : 127 mm
- Largeur au niveau de la cellule avant : 48 à 61 mm
- Largeur au niveau de la cellule arrière : 56 mm
La platine supérieure
La platine supérieure en carbone de 2,5 mm d’épaisseur est spécifique au YR4 M2 Type J Pro et couvre les deux tiers de l’auto.

Sa conception est beaucoup plus étudiée que sur les versions précédentes du YR4.

Sa forme évoque un Y dont le pied vient recouvrir la cellule avant et dont les deux têtes se placent entre le pack d’accus et le moteur.
Au centre du Y, on retrouve le système de tension/flexion de châssis Yokomo et fixé au bloc moteur à son autre extrémité.

Pour rappel, ce système original est constitué d’un axe fileté sur lequel on monte un ressort que l’on contraint jusqu’à obtenir la tension souhaitée.
La tension est ajustable facilement par simple serrage de l’écrou monté sur l’axe fileté.

Ce placement au 2/3 du châssis du système de flexion est commun au Type J ‘classique’ et PRO.
Il me semble d’ailleurs bien plus judicieux de le trouver situé ici qu’à l’avant du châssis.
Par ailleurs, son rôle sur le Type J PRO est pondéré par la rigidité extrême de la version PRO.

La platine supérieure du YR4 M2 Type J Pro est reliée au reste de l’auto en de nombreux points :
- via 4 vis sur le sommet de la cellule avant
- via les deux montants de direction
- via une colonnette centrale
- via deux colonnettes située sous chaque tête du Y
- et enfin au support moteur via le système de tension

Dimensions de la platine supérieure :

- Longueur : 215 mm
- Largeur au bout du Y : 60 mm
- Largeur minimum derrière la direction : 24 mm
- Largeur au niveau de la cellule avant : 38 mm
La mini platine latérale
Ce troisième élément est spécifique au YR4 M2 type J PRO et apporte au châssis une rigidité latérale sans faille grâce aux 2,5 mm d’épaisseur de carbone de la platine inférieure associé au 2,5 mm de cette mini platine latérale.

L’emplacement de ce support entre le pack d’accus et le support moteur et également judicieux puisqu’il vient apporter du soutien à la partie du châssis où les masses se concentrent et où le châssis est découpé par les huit emplacements d’accus.

Dimensions de la platine latérale :

- Longueur : 127 mm
- Largeur maximum : 9 mm
- Largeur minimum : 6 mm

La Yokomo YR4 M2 Type J Pro avec son châssis full carbone en trois éléments est extrêmement rigide tant dans sa longueur que sa largeur, peut être même un peu trop pour le coup !

Les trains roulants

Pour rappel, la famille des Yokomo YR partage la plupart des éléments des trains roulants, de la transmission, de la direction…
Le train avant
Le train avant du YR4-M2 type j pro est composé d’une :
- cellule de transmission en aluminium anodisé bleu qui renferme le différentiel,
- d’un différentiel dont les sorties en métal sont plus longues que sur le YR4 M2 pour cause de châssis plus large,
- de l’ensemble triangles courts, étriers, fusées en plastique,
- des amortisseurs Yokomo US,
- des cardans homocinétiques en aluminium,
- de la direction par palonniers,
- d’un support d’amortisseurs en carbone de 2,5 mm d’épaisseur fixé directement sur la cellule.

Reprise des éléments oblige, les possibilités de réglages ne sont pas plus nombreuses que sur le YR4 M2 ; deux points d’ancrages pour les amortisseurs, trois pour les biellettes sur le support, et un seul point d’ancrage pour tout le reste.

Le train arrière
Le train arrière du YR4-M2 J Pro est composé d’une :
- cellule de transmission en plastique (dommage) qui renferme le différentiel,
- d’un différentiel dont les sorties en métal sont plus longues que sur le YR4 M2 pour cause de châssis plus large,
- de l’ensemble triangles courts, fusées, amortisseurs…
- des amortisseurs Yokomo US,
- des cardans homocinétiques en aluminium,
- d’un support d’amortisseurs en carbone de 2,5 mm (soit 0,5 mm de plus que sur le YR4-M2) d’épaisseur fixé directement sur la cellule.

Ici aussi, reprise des éléments oblige, les réglages ne sont pas plus nombreux que sur le YR4 M2, soit :
- quatre points d’ancrages pour les amortisseurs sur le support,
- trois pour les biellettes,
- et un seul point d’ancrage pour tout le reste.

La transmission

On retrouve en grande partie la transmission intégrale du YR4 M2 sur notre Type J Pro, quelques nouveautés font cependant leur apparition :
- un nouveau support moteur (dissocié des cellules de transmission) en aluminium anodisé bleu de 4 mm d’épaisseur vraiment joli.
Le support est dorénavant en deux parties surmontées par une platine en carbone relié à la cellule arrière,
- l’axe central de transmission du YR4 M2 est repris et regroupe la couronne (sans slipper), le pignon solidaire de la couronne pour le renvoi vers le différentiel arrière et la roue libre centrale pour le renvoi vers le différentiel avant,
- deux courroies relient l’axe central de transmission aux deux différentiels,
- deux tendeurs font leur apparition pour chaque courroie,
- deux différentiels à billes glissés dans chaque cellule,
La platine supérieure en Y vient désormais coincé le différentiel avant dans la cellule, tandis que le différentiel est arrière est toujours maintenu en place par une platine spécifique.
Les sorties de différentiels ont pour leur part été allongées sur les Type J pour coller au châssis plus large.
- les cardans homocinétiques,
- et tous ces éléments sont montés sur roulements à billes.

Comme vous l’aurez remarqué sur les photos, la transmission de la YR4 M2 type J pro est à l’air libre, ce qui posa quelques soucis aux pilotes sur les pistes où les cailloux, moquettes et autres saletés venaient se glisser dans les courroies, différentiels… et broyait dans certains cas les couronnes de différentiels !

La carrosserie

Les kits Yokomo YR4 M2 type J Pro étaient vendus sans carrosserie, notre modèle est ici équipé d’une carrosserie HPI de Peugeot 406 Coupé et de jantes chromées récentes.

Les options

Seule option ajoutée à notre YR4 M2 J Pro, les écrous de roues en aluminium anodisé bleu équipés d’un astucieux système de blocage de la goupille dans son axe par une bague en caoutchouc.

Conclusion

Lorsque l’on place les Yokomo YR4 M2 et YR4 M2 Type J Pro cote à cote, on constate que les modifications apportées en seulement deux générations ont été très nombreuses.

A tel point qu’on a du mal à croire qu’il s’agisse du même modèle !

Concernant notre Yokomo YR4 M2 type J Pro, celui-ci a très peu roulé sur le bitume (mais le châssis s’en souvient encore) et a principalement tourné sur moquette en indoor.
Ce qui explique son état de conservation remarquable, hormis la perte du pare choc avant et la perte de carbone à l’avant.

Avant de conclure, évoquons très rapidement le comportement en course de cette YR4 M2 type J Pro grâce à Arnaud ex pilote de ce Type J Pro.
Dixit Arnaud, la Yokomo YR4 M2 type j pro marchait très fort en compétition mais n’était pas destinée aux pilotes débutants dans la catégorie DTM car le châssis était extrêmement sensible aux réglages et donc particulièrement difficile à mettre au point.
Il faut dire que la rigidité extrême du châssis ne devait pas vraiment aider !

Pour conclure, notre passage en revue de la famille des Yokomo YR touche à sa fin, j’espère que celle-ci vous a plu, et que vous reviendrez nombreux pour nos prochaines review vintage sur d’autres modèles ;-D

Encore un grand merci à Peff78 pour le prêt de cette Yokomo YR4 M2 type J pro.

Cet article propose une ou plusieurs Galerie photos de voitures RC

14945 visites 7 réactions suscitées par cet article
Yokomo YR4 M2 type J pro – piste sedan DTM
Yokomo YR4 M2 type J pro – piste sedan DTM
par Rolex deep sea, le 24/09/2010

RC helicopter

Mini Helicopter

Align Helicopter

Rolex deep sea

Omega Seamaster

Site Web:p90x
Visiteurs :

Total : 30348568
Depuis le : 01.06.2002



Localisation :
Locations of visitors to this page

POWERED BY

  • Spip
  • CSS
  • Xhtml
  • PHP
  • My SQL
  • Flux RSS de Gaz-On RC
  • AJAX
  • Mozilla Firefox
  • Powered by FeedBurner
  • AddThis Feed Button
Publicité
Copyright

© 2002 - 2017 - www.Gaz-On.net | Home | Contactez Sloq le Webmaster | Contactez Moumerico | Devenez Partenaire| Gaz-On RC recrute|

La version 4.0 de www.Gaz-On.net est compatible avec les navigateurs Internet Explorer 5.5 et ultérieures et avec toutes les versions de Mozilla Firefox.