Home Contact

Accueil \ \

Essais

ACTUALITÉ RC

PUBLICITÉ

X-Factory X-6 – review – RC Tout Terrain 1/10 2wd (...)

X-Factory X-6 – review – RC Tout Terrain  1/10 2wd électrique
par Stéphane | Moumerico , le 25/06/2007

X-Factory X-6 – review – RC Tout Terrain 1/10 2wd électrique

Cet article propose une ou plusieurs Videos de voitures RC

Cet article propose une ou plusieurs Setup Sheet de voitures RC

Introduction

X-Factory est une petite société américaine qui s’est fait connaître grâce à son kit de conversion, le X-5 qui permet d’allier les qualités des deux Tout Terrains 4 roues motrices de chez Team Losi, le dynamisme et le facilité de prise en main du XX-4 et la transmission à courroie unique du XXX-4.

Fort de ce succès, X-Factory tente de renouveler l’exploit dans la catégorie deux roues motrices cette fois avec le X-6.
Pour se donner les moyens d’y parvenir, X-Factory est parti du 4x2 le plus répandu et reconnu du marché : l’Associated B4.
Choix judicieux, car cette base commune permet de bénéficier d’une base de travail performante et reconnue, évite de concevoir une voiture complète et peut motiver l’achat du X-6 auprès des actuels possesseurs de B4.
X-Factory ne s’est pas cependant limité de jumeler deux modèles comme sur son kit X-5, mais a véritablement fait preuve d’originalité en truffant son X-6 d’innovations parmi lesquelles on peut déjà citer le centrage des masses, le moteur en position centrale arrière, les appuis aérodynamiques…

Le X-6 est il la nouvelle arme absolue en 4x2 ? qu’apporte sa conception originale ? la fiabilité est elle au rendez-vous ?

Pour nous aider à répondre au mieux à toutes ces questions qui vous taraudent l’esprit, nous avons sollicité l’assistance d’Olivier Langlet, l’un des premiers pilotes Français de X-6 et également pilote de X-5 et celle d’Antoine Rosetti pilote officiel du Team X-Factory. Nous tenons à les remercier pour leur participation et leurs éclairages avisés !

Mais avant de débuter notre review, nous tenons à remercier 2LB Racing, importateur officiel de l’ensemble de la gamme X-Factory depuis quelques semaines, et qui a eu la gentille de nous prêter un kit de conversion X-6 ainsi qu’un kit de B4 FT neuf pour notre essai.

Cliquez sur les images pour les agrandir

++++

Présentation

a. Le Packaging

Le kit de conversion du X-6 est livré dans une simple boite cartonnée avec pour seule décoration, une impression A4 couleur d’une photo du X-6 autour de laquelle on trouve les infos principales sur le contenu de la boite (kit de conversion, carrosserie et aileron de chez J-Concepts, axe Lunsford) et deux petites notes de marketing :
- le moteur en position centrale arrière permettrait une meilleure prise en main, stabilité, et efficacité dans les sauts et dans les virages (ce que nous vérifierons).
- le slogan du X-6 « The New math » qui fait référence à celui du X-5 « Do the Math »

Bref, un packaging qui fait un peu cheap à côté de celui du B4 par exemple !

b. Le Bundle

A l’ouverture, on trouve :
- la notice de montage avec plusieurs photos illustrant chaque étape de démontage / montage (de qualité photocopieuse en noir et blanc)
- 4 fiches de réglages sur différentes surfaces
- 1 fiche de réglage vierge
- les sachets numérotés de A à G
- la carrosserie et l’énorme aileron
- le châssis graphite
- la platine d’accus
- 2 planches d’autocollants X- Factory / X-6 ; l’une noire, l’autre blanche
- les caches pour les fenêtres

le tout est bien rangé et le carton du packaging est suffisamment épais pour protéger efficacement le contenu des chocs.

c. Le châssis

Pièce principale du kit de conversion, le châssis du X-6 est en Graphite moulé et est de type baignoire.

La qualité de fabrication apportée à cette pièce est visible à l’œil nu, la couleur et le rendu de la matière sont très proches du graphite utilisé sur les châssis graphite Losi ; au toucher, la matière est lisse, seul quelques légers défauts sont visibles sur la partie arrière, du beau travail pour un poids de 134 grammes.

D’autre part, la rigidité est excellente, sûrement aidé par les bandes de graphite verticales dans les 2 sens qui définissent les emplacements des accus, vario...

Enfin l’ébavurage et le fraisage sont également excellents, seul une découpe manuelle sera nécessaire pour l’assemblage avec la cellule avant.

d. Les éléments aérodynamiques

X-Factory a fait appel à J-Concept pour produire la carrosserie et l’aileron du X-6 dont la réputation de sérieux n’est plus à faire dans ce domaine.

On ne peut évoquer un kit X-Factory sans parler de son look. En effet, celui du X-5 avait déjà fait sensation à l’époque. Certains adorant, d’autres détestant cette carrosserie profilée à l’arrière.

Et bien, X-Factory a fait encore plus fort sur le X-6 en minimisant le côté esthétique et en maximisant la prise d’appuis des éléments aérodynamiques.
Le x-6 est ainsi orné d’une carrosserie très fine à l’avant et extrêmement massive à l’arrière surmontée d’un aileron démesuré et nettement incurvé au centre !

Personnellement, j’ai eu du mal à me faire à ce look novateur, surtout avant de passer à l’atelier peinture, et puis finalement, je me suis fait à l’aileron, mais je n’aime toujours pas la carrosserie.

e. 1ère impression

On dit que la première impression est souvent la bonne et malheureusement pour le X-6 notre première impression est mitigée.

D’un côté, on a un package pas franchement avenant, une notice photocopiée qui semble un peu succincte et très peu de sachets et de pièces fournies dans le kit…

De l’autre côté, on remarque immédiatement la qualité de fabrication du châssis, l’étude aérodynamique effectuée sur les éléments de carrosserie et le côté innovant du X-6.

Bref, nous attendrons d’en savoir plus pour nous faire une idée concrète du X-6, en nous méfiant de cette première impression !

++++

Conception

Pour la petite histoire, l’idée du X-6 est partie d’une question simple : « Pourquoi les 4x2 ont-ils leur moteur déporté à l’arrière ? »

En effet, cette répartition n’est pas franchement logique car elle place les masses lourdes et les éléments en mouvements (rotor, transmission) à l’arrière de l’auto ce qui ne facilite pas le travail du châssis.

C’est donc autour de ce postulat que les concepteurs du X-6 ont conçu leur châssis avec pour maître mot : CENTRER LES MASSES

Et à partir de là, ses développeurs ont su faire preuve de tellement d’imagination et d’innovation que l’on peut qualifier le X-6 de laboratoire roulant pour RC.

a. Comment centrer les masses sur un 4x2 ?
Pour centrer les masses de son X-6 au maximum, X-Factory a du concevoir un châssis 4x2 original permettant d’accueillir le moteur et la boîte de transmission dans l’espace habituellement occupé par le pack d’accus, sans pénaliser ce dernier qui joue également un rôle primordial dans la répartition des masses d’une RC.

Et je dois dire que X-Factory a vraiment bien réfléchi au problème et n’a pas opté pour la solution de facilité qui consistait à copier ce qui se fait déjà en 4x4.
Sur le X-6, X-Factory a véritablement cherché à garder une philosophie de 4x2 en conservant un centrage des masses dans la longueur, une transmission dans l’axe et un placement de l’électronique sur les côtés.

Ce qui nous donne :
- un moteur en position centrale arrière (position idéale sur les sportives à l’échelle 1)
- une transmission en position centrale arrière dans l’axe de la voiture et non perpendiculaire
- le pack d’accus (en configuration 4+2) en position centrale avant (4 éléments proches du moteur, 2 proches du servo)
- l’électronique sur les côtés à l’avant

Ce positionnement des masses apporte un vrai plus aux qualités dynamiques de l’auto, car il centre le point de gravité entre le bloc de 4 éléments et celui de 2 éléments du pack d’accus d’où un meilleur équilibre général de l’auto.
En contrepartie, ce centrage des masses peut avoir une incidence néfaste sur la motricité en sortie de virage (ce qui est d’ailleurs constaté) et oblige également à élargir le châssis par rapport à un 4x2 classique pour loger l’électronique, les accus, le moteur et la transmission dans un même espace.

Mais au vu des performances du X-6, on constate vite que les points forts de cette conception prennent le pas sur ses points faibles, et on est en droit de se demander pourquoi aucun autre fabricant n’a songé à mettre en place un châssis de ce type auparavant…
La situation devrait cependant évoluer car certains s’intéresse de près à ce concept et des protos 4x2 avec le moteur en position centrale fleurissent ici où là (S2 d’Atomic Carbon, proto Alien Racing…)

b. Continuons de jouer sur les masses
Centrer les masses de l’auto, c’est bien, mais si on peut en plus les abaisser, c’est mieux !

Et cela X-Factory l’a bien compris et a pour cela :
- fraisé les emplacements du pack d’accus,
- créer un nouveau réglage qui permet de jouer sur la hauteur de la boîte de transmission (et donc sur la hauteur du moteur et des masses en mouvement)
- opté pour une boîte de transmission très ramassée sur elle-même.

c. Pour le reste
Et bien, pour le reste, le châssis du X-6 est constitué de 2 parties :
- la platine avant
- et le châssis qui intègre la platine arrière

Le choix d’intégrer la platine arrière au châssis m’a d’abord surpris. Cette partie est d’habitude démontable sur les 4x2 car son usure et les risques de casse sont bien plus important qu’avec le reste du châssis. Mais il est vrai que sur un 4x2 standard, la platine arrière supporte le moteur, la transmission et le train arrière, d’où un poids et des contraintes bien plus fortes que sur le X-6 qui ne supporte que le train arrière, ce qui diminue d’autant l’usure et les risques de casse.

Malgré tout, X-Factory a affublé l’envers du châssis du X-6 d’une surépaisseur de graphite entre la partie centrale et la partie arrière du châssis pour assurer le lien dans le but de rigidifier et de fiabiliser cette liaison.

++++

Montage du X-Factory X-6

Après cette longue présentation, nous allons enfin pouvoir passer au montage de notre X-6 d’essai !

Avant de commencer

Les différentes versions du X-6
Pour notre essai, nous sommes partis d’un kit Team Associated B4 Factory Team neuf et d’un kit de conversion X-6, mais 2LB Racing nous a informé que deux versions complètes (classique et Factory Team) seront prochainement disponibles et ne nécessiteront donc plus de disposer d’un B4 pour monter un X-6.
La notice
Bonne surprise, la notice qui nous avait semblé succincte au premier abord est finalement plutôt bien faîte, les indications sont suffisamment claires (pour peu que l’on comprenne un peu l’anglais) et les flèches sur les photos aident à la compréhension et évitent certaines erreurs.

Cependant, cette notice a 2 grosses lacunes :
- certaines photos en noir et blanc ne sont pas compréhensibles. Pour cela rendez vous sur le site de X-Factory pour récupérer la notice au format PDF en couleur.
- l’absence d’icônes à l’échelle représentant les vis, coupelles, écrous… à utiliser à chaque étape est préjudiciable surtout lorsque les vis fournies ne correspondent pas toujours à celles annoncées…

La visserie
Apparemment, il n’y a pas de petites économies chez X-Factory, et cela se ressent sur la visserie fournie !
Le kit de conversion ne vous fournit que les vis non présentes sur votre B4, la notice du X-6 vous indique même où aller chercher la vis qui va bien sur votre B4 !

Une pratique un peu rat, surtout si les vis de votre B4 espéraient une retraite bien méritée.

De plus, j’ai constaté que les vis fournies par X-Factory ne correspondaient pas forcement à celle annoncée dans la notice. Dans le même genre, j’ai aussi eu des vis avec un dépôt de rouille sur la tête, où des vis dépareillées dans le même sachet…

Bref, un gros loupé que X-Factory ferait bien de revoir rapidement !

Les parties communes X-6 - B4
Au cours du montage, nous identifierons les éléments communs au B4 et au X-6. Pour les possesseurs de B4, sachez que la première partie de la notice du kit de conversion X-6 est consacrée au démontage de votre B4.
Enfin, pour ceux qui comme nous partent d’un B4 neuf, nous ne vous avons pas oubliés et nous vous indiquerons, à chaque étape, les éléments à assembler.

++++

Montage (ou démontage) des éléments communs B4 et X-6.

Etape 1 : la Direction (Associated B4)

Asso B4

- étapes 1 à 7 de la notice du B4
- sachet A du B4

Le X-6 récupère la direction du B4 dans son intégralité.

Etape 2 : le train avant (Associated B4)

Asso B4

- étapes 1 à 8 de la notice du B4
- sachet B du B4

Le X-6 récupère également tout le train avant du B4.

Etape 3 : la transmission (Associated B4)

Asso B4

- étapes 1 à 9, 12 et 13 de la notice du B4
- sachet C du B4

Le X-6 partage avec le B4 :
- le différentiel,
- le pignon intermédiaire,
- l’axe du slipper,
- le slipper,
- la couronne
- les roulements

Etape 4 : le train arrière (Associated B4)

Asso B4

- étapes 1, 3 à 5 et 7 de la notice du B4
- sachet E du B4

Le X-6 a en commun avec le B4 :
- les fusées
- les cardans MIP
- les biellettes / chapes / rotules

Etape 5 : les amortisseurs (Associated B4)

Asso B4

- toutes les étapes de la notice du B4
- sachet F du B4
Pratique
On peut monter aussi bien des amortisseurs Associated que Losi sur le X-6. La tendance actuelle est au Losi.

++++

Montage des éléments du X-6

Etape 6 : l’électronique (X-Factory X-6)

Fait étonnant, la première étape de montage du X-6 consiste à placer le servo de direction, le variateur et le récepteur sur le châssis ; c’est plutôt la dernière étape d’habitude !

Cette originalité est liée à l’incompatibilité du châssis (reconnus par X-Factory) avec certains produits, pourtant répandus, qui peut se corriger à l’aide d’un cutter ou d’une Dremel.

Les 2 cas d’incompatibilités les plus connus sont :
- les servos avec une tête un peu large (tout les Ko 10XX par exemple) ne peuvent être montés à cause de l’ajout de matière placé à l’avant du châssis. La solution consiste à retirer un peu du surplus de matière jusqu’à ce que le servo passe. Une opération assez simple, mais qui pose problème car cette matière a été ajoutée pour fiabiliser la partie avant du châssis, assez fine, qui cassait lors des essais de la phase de test. En retirant de la matière, on augmente le risque de casse…
- l’autre problème vient des emplacements dédiés au récepteur et au variateur logés sur chaque flanc. Leur taille un peu trop juste empêche de monter des composants volumineux. Côté récepteur, ça passe sans problème avec un modèle de taille classique, mais côté variateur, on peut avoir de mauvaises surprises. Ainsi, mon Novak GTB ne rentrait pas à 1,5 mm près… Ici aussi, il faut faire appel à la Dremel et meler le châssis sans enlever trop de matière pour ne pas perdre en rigidité…

Vous l’aurez compris, ces incompatibilités se résolvent facilement, mais on ne peut que regretter que X-Factory n’est pas vérifié davantage la compatibilité de son châssis avec des éléments électroniques répandus !

Pour cette étape, je vous conseille donc de vérifier la compatibilité de vos composants électroniques avec votre X-6. Une fois les éventuels ajustements effectués, retirez les car les fils et autres câbles gêneront la suite du montage.

Enfin, sachez que le X-6 requiert une configuration un peu particulière des accus en 4+2 et un placement précis des prises PK pour ne pas gêner la platine de fixation.
Vous allez donc devoir recabler vos packs ! même si les configurations en 3x2 où en 6x1 peuvent aussi se monter, vous verrez un peu plus loin pourquoi nous vous déconseillons ces configurations.

Etape 7 : le train Avant (X-Factory X-6)

Nous allons assembler ici le train avant du B4 au châssis du X-6.

Pour cela, il faut avant tout :
- vérifier la compatibilité avec votre servo (étape 6) car l’assemblage de la cellule avant rendra l’accès à cette partie plus délicate
- ébavurer la matière en trop sur la partie avant du châssis du X-6 qui gène l’assemblage
- préparer les pas de vis dans le graphite
- ébavurer le sommet de la tour centrale de la cellule avant

Après ces quelques préparatifs, le train avant du B4 se montent parfaitement sur le châssis du X-6, aucun jeu ni aléa à signaler.

Cependant, des marques bien visibles dans la matière et le rendu de cette pièce nous fait penser qu’elle n’a pas bénéficié de la même qualité de fabrication que le châssis.

Autre remarque, des micros fissures sont apparues sur les 2 montants de la cellule après avoir vissées les vis, les trous d’origines ne sont ils pas assez larges ? et quel sera l’impact sur le long terme ?

A ce sujet, X-Factory vient d’annoncer la disponibilité d’une nouvelle cellule avant fabriquée dans une nouvelle matière et par un nouveau fournisseur et qui dispose d’une surépaisseur de matière tout autour.
Cette annonce est une très bonne nouvelle et démontre l’attention apportée par X-Factory aux retours clientèles.

Le communiqué de Presse de X-Factory

Etape 8 : partie arrière du châssis (X-Factory X-6)

Cette étape est très rapide, on se contente d’assembler les supports d’axes des triangles arrières et le support de la plaque moteur au châssis.

X-Factory a opté pour des supports d’axes à visser au châssis. Je pense que le but de cette solution originale est de leur faire jouer le rôle de fusibles lors des chocs importants et de protéger le châssis.

Autre pièce a assembler lors de cette étape, le T en plastique utilisé pour relier la plaque moteur au châssis bénéficie d’une découpe "à la serpe" ^_^ !

Etape 9 : La Boîte de Transmission (X-Factory X-6)

On récupère ici le différentiel et les autres éléments de transmission du B4 que l’on va loger dans la boîte spécifique du X-6.

La boîte est classique et se compose de 2 parties en plastique moulé dont l’usinage est propre sans plus, et d’une horrible plaque moteur dans un bon vieil aluminium moulé à l’ancienne et super épaisse !

Après avoir monté la boîte, on glisse le slipper et la couronne sur l’axe et on réserve le tout pour la suite.

Etape 10 : Installation du support d’amortisseurs arrière et de la transmission (X-Factory X-6)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que X-Factory n’a pas lésiné sur la taille et la masse des imposants supports d’amortisseurs et d’aileron en graphite.

L’usinage de ces pièces est globalement bon, malgré un ébavurage de certains trous / pas de vis à revoir et un trou percé en partie seulement sur mon support !

La transmission se monte après le support d’amortisseurs car elle prend appui dessus. Il faut également enfoncer 4 inserts métalliques dans le châssis par l’envers. Etape périlleuse car j’ai du faire appel au marteau pour finir une saloperie d’insert récalcitrant !
Et je peux vous assurer que ça fait bizarre de donner de grands coups de marteaux sur un châssis tout neuf !!!

Le montage de la boite de transmission est l’une des nouveautés apportées sur le X-6. On peut, en effet, faire varier sa hauteur en jouant sur le nombre et l’épaisseur des rondelles de calages fournies placées sous les 4 vis de fixation de la boîte (4 tailles différentes : 0,30 ; 0 ;60 (hauteur du B4) ; 0,90 et 1,20).

Vu l’accès extrêmement délicat aux vis de fixations de la boîte (surtout celle logée entre la plaque moteur et la boîte), je pense que ce réglage sera très peu utilisé en course par manque de temps.

Accessibilité toujours : pour modifier le point d’ancrage supérieur de l’amortisseur, vous devrez déclipsez votre aileron, dévisser la 1ère vis de chaque support d’aileron.
Ok, c’est pas la mort, mais on a vu mieux.

Attention

- la proximité entre la couronne et la sortie de différentiel est minime. Dans le cas présent, nous avions monté une couronne de 81 dents ; attention donc au contact avec une plus grande couronne.
Astuces

- cela n’est pas précisé dans la notice, mais je vous conseille de monter les rotules dans le support d’amortisseur avant de monter la boîte de transmission, car l’accès sera beaucoup moins aisé par la suite.
- placer une rondelle entre la tête de vis et la boîte de transmission pour chaque vis de fixation.
- la vis qui maintient la plaque moteur au châssis via le T se dévisse régulièrement, deux options, soit le frein filet, soit opter pour une vis peu plus longue avec un contre écrou.

Etape 11 : le train arrière (X-Factory X-6)

On récupère ici les fusées et les cardans du B4 sur lesquels on retire une rondelle de calage entre le roulement et l’entretoise de roues.

Puis on monte les fusées sur les triangles en inversant leur position par rapport au B4 (Gauche à Droite et inversement).

Les triangles Graphite sont spécifiques au X-6 et bénéficient d’un usinage assez réussi, même si la matière semble identique à celle de la cellule avant.

Leur rigidité est très bonne. Il dispose de 3 points d’ancrage pour l’amortisseur et X-Factory a eu la bonne idée de reprendre le système de fixation des axes des fusées façon Asso avec la petite vis.
A ce sujet, X-Factory n’a pas suffisamment percé ses triangles (où le trou n’est pas assez large jusqu’au fond). Du coup, l’axe fusée dépasse d’1 mm du triangle, pas terrible…
La solution idéale est de repercer légèrement le triangle (avec le foret qui va bien et sans aller trop loin car sinon vous aurez du jeu). Personnellement, j’ai laissé tel quel et après une dizaine de pack en extérieur, rien n’a bougé.
Dixit Olivier Langlet, cette malformation serait dû à la volonté de X-Factory, dans un premier temps, d’insérer les axes légèrement en force sans fixation particulière, quitte à ce qu’ils dépassent un peu…

Côté châssis, X-Factory fournit des axes de triangles Lunsford en Titane non anodisés pour remplacer ceux du B4.
Le support d’axes des triangles arrières est disponible en 2 versions avec 3° ou 4° de pincement, et il permet également de régler l’anticabrage en plaçant une ou plusieurs rondelles, fournies par X-Factory, entre lui et le châssis.

Attention

- en débattement maximum, la tête des cardans sort des noix du différentiel. Il faudra donc faire attention à limiter le débattement des amortisseurs arrières dans certains cas !
Astuce

- pour résoudre ce problème de débattement et utiliser ainsi tout les points d’ancrages des amortisseurs, Antoine Rosetti et Olivier Langlet vous conseille de monter les extrémités des cardans MIP pour Losi BK2 légèrement plus longs que ceux du B4, ce qui permet de reculer les cardans dans les sorties de différentiel.

Etape 12 : Carrosserie, aileron et platine d’accus (X-Factory X-6)

Pour cette étape, nous allons nous attarder sur la carrosserie et l’aileron du X-6.

Tout deux proviennent de chez J-Concepts, dont le sérieux n’est plus à démontrer dans ce domaine, et sont protégés par un film de protection bleu. La carrosserie propose une prise d’air pour ventiler le moteur, rien de prévu pour le variateur. Cela ne semble d’ailleurs pas nécessaire car le Novak GTB, dépourvu de ventilateur, était juste chaud après nos packs d’essais et n’a jamais coupé.

Point important comme nous le rappelle Antoine Rosetti, la carrosserie protège bien l’intérieur de la voiture grâce à sa forme identique au châssis baignoire.

Détail amusant, les caches des fenêtres fournis ne correspondent pas à la forme dessinée dans le lexan. Ces nouveaux masques sont plus réussis et donne un côté plus dynamique à l’auto qui en manquait avec la forme originelle des fenêtres, trop réduites.

Attention aux autocollants X-Factory qui ne se pose qu’une fois, si vous loupez votre coup, c’est mort !

A ce propos, je suis assez content de ma première peinture « multicolore », un peu d’autosatisfaction n’a jamais fait de mal ;p

La fixation de la carrosserie se fait par 4 bandes de velcro (fournie) et l’aileron se fixe via 2 clips qui prennent appui sur 2 rondelles en plastique (non fournie) venant plaquer l’aileron sur le support.

A propos de l’aileron du X-6, X-Factory explique sa taille démesurée, son profil en V et son angle d’ouverture prononcé entre les 2 ailettes par un choix ne misant que sur l’apport en performance de cet élément.

Ainsi une des innovations du X-6 est la présence d’origine de 3 hauteurs de découpes différentes sur l’aileron pour modifier l’appui aérodynamique suivant les circuits. X-Factory préconise d’ailleurs de disposer de 3 ailerons avec une hauteur de coupe différente pour bénéficier du meilleur appui selon les circuits.

Personnellement, je vois dans cet aileron la suite logique de la forme donnée à la carrosserie du X-5, avec cet appui aérodynamique massif sur l’arrière, mais décalé cette fois ci en hauteur.

Pour vous aider à comprendre le gigantisme de la chose, voici côte à côte l’aileron du X-6 à un aileron de Losi XXX :

Autre élément innovant du X-6, la platine d’accus en Y. Elle est très bien pensée et usinée et permet de fixer efficacement les accus en 4+2 grâce aux cales présentent sous la barre.

Etape 13 : Les roues (Associated B4)

Bonne nouvelle, comme le X-6 reprend le train avant et les cardans du B4, il est donc naturellement compatibles avec vos anciennes jantes de B4 !

Etape 14 : Electronique Suite et Fin (X-Factory X-6)

Pour cette ultime étape, nous allons installer les différents éléments électroniques que nous avions déjà abordés à l’étape 6 :
- le servo se fixe à la façon des 4x2 Losi avec 2 plots sur les côtés et une platine supérieure pour sécuriser le tout.
- la puce perso peut se monter sur la platine supérieure du servo d’origine, ce qui est une très bonne idée de X-Factory. D’autant plus que la connexion au récepteur sera aisé car il se trouve juste à côté.
- le récepteur trouve naturellement sa place à côté du tube d’antenne
- le support du tube d’antenne est pour sa part trop large, il nécessite donc d’apposer une goutte de cyano pour éviter de le voir s’envoler
- le variateur se loge dans le dernier emplacement libre et on peut installer la capacité à côté des 4 éléments du pack
- les fils reliant ses 3 composants se rangent facilement derrière le servo
- enfin le moteur se loge sur la plaque moteur
Astuce

- d’origine et contrairement aux châssis 4x4, aucune ventilation n’est prévue dans le châssis pour ventiler le moteur, seul un petit trou dans la carrosserie est prévu pour cette fonction. Antoine Rosetti vous conseille donc de percer un trou sous le châssis si votre moteur chauffe trop fort.

Notre X-6 finalisé :

++++

Essai du X-Factroy X6 – la nouvelle arme absolue en 4x2 ?

Nos essais ont eu lieu en extérieur sur la piste Tout Terrain en herbe du MRCI sur laquelle s’est déroulée la 3ème manche du Championnat de France 2007 qu’Alexander Valente a remporté aux commandes de son X-6 !

Configuration

Pour nos packs d’essais, le X-6 était équipé :
- Moteur : Novak Velocity 6.5 R
- Variateur : Novak GTB
- Accus : 3300 Orion et 4200 East Power
- Servo : Ko Propo FET 1002
- Radio / récepteur : Airtronics M8
- Pneus avant : Schumacher Mini Spike Slim en gomme Jaune
- Pneus arrière : Schumacher Mini Spike en gomme Jaune
- Amortisseurs : Team Losi

Poids Total : 1682 grammes

Réglages

Comme nous vous l’avons précisé ci-dessus, Alexander Valente a remporté la dernière manche de CF, qui s’est déroulée sur notre piste d’essai, avec son X-6.

Nous avons donc tout naturellement récupéré sa fiche de réglages que nous avons calquée sur notre X-6 pour disposer d’entrée d’une voiture supposée être efficace.

A ce propos, 2LB-Racing met à votre disposition un nombre assez important et variés de setup pour le X-6 à cette adresse :
www.2lb-racing.com/SETUP.html

Un petit mot tout de même sur les réglages du X-6 pour vous préciser que les biellettes arrières du B4 seront trop longues pour la plupart des combinaisons d’ancrages et que l’accessibilité à certains réglages, principalement à l’arrière, n’est pas toujours des plus faciles comme nous l’avions remarqué lors du montage.

Antoine Rosetti complète notre review sur 2 réglages spécifiques au X-6 :
- ainsi selon lui, le réglage de la hauteur de la boîte de transmission influe sur la motricité de l’auto ; en gros plus la boîte est haute et moins le X-6 motrice.
- Antoine nous précise aussi que le réglage de l’anti-cabrage à l’aide des rondelles est très pratique et joue énormément sur le comportement de la voiture.

Sensations recueillies à l’issu de nos essais

Voici une petite synthèse des commentaires recueillis à chaud auprès des différents pilotes compétiteurs ayant participé aux essais de notre X-6 :


- super stable,
- vraiment très efficace sur les petites bosses et trous du circuit
- permet de motricer très tôt
- motrice fort
- sous vireuse
- vitesse d’entrée et stabilité en virage
- impressionnante dans les sauts où l’on modifie l’assiette en jouant sur l’accélérateur et le frein, un peu à la manière des 4x4, mais dans une moindre mesure.
- bonne progressivité dans les prises d’appuis
- bonne directivité
- très facile à prendre en main
- Putain, ça casse !

et oui, premier pack = première casse (et unique heureusement)

nous avons ainsi explosé le support en plastique des axes de triangles arrières sur une bête réception en biais après avoir sauté la double bosse et cela après seulement 4 ou 5 tours de piste dès le 1er pack.
Il va sans dire que cela nous a pas mal refroidi et que nous n’avons pas retenté le saut de la double bosse avant nos derniers packs par peur de rester bloqué aux stands sans pièces de rechanges !

Mais lors de cette séance spéciale « sautons la double » ; nous avons constaté qu’en l’enroulant, le X-6 ne posait aucun problème et ré accélérait même très tôt dans la descente !
Par contre, dès que l’on allonge un peu le saut et que l’on atterrit après la double, des bruits de craquements pas très rassurants se font immanquablement entendre et peuvent calmer rapidement vos ardeurs…

Mis à part ce petit désagrément, piloter le X-6 est un pur plaisir, l’auto n’a à mon avis que des qualités sur le plan dynamique !

Nous avons demandé leur avis à nos 2 conseillers sur les prestations de leur X-6, et ils sont unanimes, le X-6 est :
- très bien suspendu
- très facile à piloter
- son comportement est proche d’un 4x4
- saute à plat
- un peu mou en sortie de virage

Essai avec l’accu en 6x1

Dans un second temps, nous avons testé le X-6 avec un pack d’accus en 3x2 monté en 6x1 dans la largeur de l’auto.
Et si sur le papier ça passe, en pratique, c’est une autre histoire…
En effet, les éléments extérieurs du pack se trouvent surélevés par rapport aux 4 éléments centraux par l’absence de fraisage dans le châssis à leur emplacement.
Et cette différence de niveau se répercute sur la hauteur de la platine d’accus que l’on ne peut alors plus clipsez !
La solution consiste à retourner la platine d’accus, mais un jeu de 2 ou 3 mm s’installe entre le pack et la platine… il faut alors se fabriquer un joint à glisser entre la platine et les accus (avec de la mousse dense par exemple) pour caler ces derniers sur le châssis.

En terme de performances, le pack en 6x1 génère une prise de roulis plus importante lors des prises d’appuis, et une meilleure stabilité du train arrière lors des accélérations en ligne droite.
Bref, mieux vaut opter pour la configuration de vos packs en 4+2, car la prise de roulis, sans être catastrophique, n’est pas un bénéfice.
Mais il est toujours bon de prévoir le montage de packs en 6x1 ou 3x2 dans les cas extrêmes (prêt d’un pack sur une manche par exemple…)

Réaction du public sur le look du X-6

Côté look, comme nous l’avions évoqué lors du montage, le X-6 provoque l’étonnement avec ses formes massives, non conventionnelles pour un 4x2 et son aileron énorme.
Ce look fait même hésiter certains sur sa nature, 4x2, 4x4 ??? malgré les roues avant de 4x2 !

++++

Vidéos de l’essai du X-6

Enfin, pour vous régaler les yeux, nous avons réalisé un petit montage vidéo de nos séances d’essais pour vous permettre de vous faire votre propre idée sur le comportement et les aptitudes de la voiture :

++++

Associated B4 VS X-Factory X6

Il nous a paru intéressant de comparer de ses deux « faux jumeaux », ce qui nous a été possible lors de nos séances d’essais où nous avons fait évoluer notre X-6 avec les setups de Valente face à un Associated B4 FT avec un setup très proche de celui de Neil Cragg lors du Championnat d’Europe 2005.

Sur les photos, on constate immédiatement que la partie avant des 2 autos est similaire, mêmes pièces, mêmes angles, même voie, etc…

Les différences apparaissent sur la partie centrale du châssis un peu plus large sur le X-6 que sur le B4 et surtout sur la partie arrière totalement inédite.

On peut donc résumer le X-6 par une simple addition :

Train avant de B4 + châssis et train arrière X-Factory

B4 Vs X6 : Comportement et performances

Après cette étude physique, nous avons fait tourner le B4 et le X-6 ensemble pour comparer leur comportement et leur performance sur la piste.

Et il est apparu très vite que le X-6 remontait (ou distançait selon les cas) irrémédiablement le B4 avec une certaine facilité dans toutes les parties du circuits rapides ou techniques.

Pour en avoir le cœur net, nous avons prêté le X-6 au pilote du B4 qui l’a qualifié de :
- plus stable qu’un B4
- permet d’accélérer plus tôt et plus fort qu’un B4

Nous avons également posé la question à Olivier Langlet « qu’apporte le X-6 par rapport à un B4 classique ?
Et bien, en premier lieu, le X-6 apporte un plus en terme de motricité par rapport au B4 (son point faible semble-t-il…) ; j’ai aussi apprécié le pilotage du X-6 qui est aussi facile à prendre en main qu’un Losi XXX grâce à son comportement proche d’un 4x4.
Sur les sauts, le X-6 est beaucoup plus efficace que le B4 car il saute bien à plat, et dernier point, le X-6 permet de mieux ressentir la vitesse d’entrée en virage qu’avec un B4.

++++

Entretien, pièces d’usure…

Montage / démontage

Afin de vérifier si le X-6 est facile d’entretien, j’ai entrepris le démontage des trains avant, arrière et de la boîte.
Sans surprise, le train avant commun au B4 est facile à démonter et à remonter ; la boite de transmission est également facile à démonter mais demeure assez délicate à remonter comme nous l’avons souligné lors du montage.
Enfin le train arrière se démonte sans encombres mais nécessite de démonter en partie la boîte de transmission pour un démontage complet du support d’amortisseur (manipulation assez rare hormis en cas de casses).

Fiabilité / Points d’usures

Jusqu’alors le X-6 avait presque tout bon, conception, performances, prises en main… mais la pièce explosé dès notre premier pack d’essai nous avait mis la puce à l’oreille et nous avons donc creusé le sujet en faisant appel à l’expérience d’Olivier Langlet qui dispose d’un recul beaucoup plus important que nous sur le X-6.

Il est ressorti de cette enquête que les pièces X-Factory souffraient d’une fiabilité inférieure à leurs homologues Losi ou Associated.
Ainsi sur un choc, si avec un Asso B4 ou un Losi XXX la pièce tient le coup, le résultat n’est pas garanti avec une pièce X-Factory.
Attention, nous ne disons pas que les pièces X-Factory cassent comme du verre, loin de là même, nous n’avons d’ailleurs cassé qu’une seule pièce sur toute la durée de nos essais où nous n’avons pas ménagé le X-6, mais sur certains chocs, leur résistance, où leur rigidité excessive, où même leur matière, où un autre facteur… ne permet pas d’encaisser le coup et la pièce cède.

Heureusement, les pilotes de X-6 ont référencé ces pièces fragiles et en ont informé X-Factory qui s’emploie à corriger cette défaillance en sortant de nouvelles pièces, la première d’entre elles étant la cellule avant que nous avons évoqué ci dessus.

Liste des pièces sujettes à casse :
- cellule avant pré juin 2007 (casse fréquente)
- triangles arrières
- support d’amortisseurs arrières
- support d’axes de triangles arrières (casse rare)

Côté points d’usures à surveiller :
- prise de jeu et usure des pièces Asso identique à un B4

++++

Conclusion

Le X-6 de X-Factory arrive à point nommé sur un marché 4x2 1/10 électrique qui n’a pas connu de nouveautés majeures depuis plusieurs années.

De plus, X-Factory a su tirer parti de son expérience sur le X-5 pour concevoir une voiture particulièrement innovante, et qui arrive à concilier performances de premier niveau, qualités dynamiques, plaisir de pilotage et résultats de premier ordre malgré le peu de modèles inscrits en compétition.

Par ailleurs, avant cet essai, nous pensions (à tort) que le X-6 ne s’adressait qu’aux actuels possesseurs de B4 qui trouvaient leur auto trop toutchy à piloter où qui en avaient tout simplement marre de toujours tourner avec la même voiture.
Cet essai a mis en lumière notre erreur et il serait trop bête de limiter le X-6 aux seuls B4iens ce qu’a bien compris X-Factory qui commercialise désormais son X-6 sous 2 versions :
- en kit de conversion pour B4 à 195 €
- en kit complet à 350 € qui ne nécessite plus d’avoir un B4

Mais toutes ces qualités ne doivent pas vous faire oublier que le X-6 n’est pas excempt de défaut et que le premier d’entre eux concerne tout de même la fiabilité de certaines pièces X-Factory qui se sont révèlées moins endurantes et plus sujettes à la casse que leurs consoeurs Associated Factory Team ou Team Losi.
Ce défaut est néanmoins atténué par la réaction rapide de X-Factory qui produit de nouvelles pièces Graphite inclus automatiquement dans les kits dès leur disponibilité.

Au rang des reproches, on peut aussi parler de :
- l’absence de fixations pour une barre anti roulis à l’arrière
- la garde au sol limitée à l’arrière par les cardans MIP du B4
- le look du X-6 qui freinera ceux pour qui l’esthétique prime avant tout
- et la mauvaise accessibilité de certains réglages.

Pour conclure, X-Factory nous a concocté un premier 4x2 très proche du sans faute, et qui s’annonce selon nous comme la nouvelle arme absolue sur nos pistes Tout Terrains !

Points +Points -

-  Performances
-  Conception
-  Innovations
-  Prise en main
-  Plaisir de pilotage
-  Motricité
-  Equilibre du châssis
-  Qualité de fabrication du châssis
-  Libre choix des amortisseurs
-  Entretien
-  Kit de conversion ou Kit complet

-  Fiabilité des pièces X-Factory
-  un peu feignante en sortie de virage
-  Look
-  Visserie
-  Packaging

Cet article propose une ou plusieurs Videos de voitures RC

Cet article propose une ou plusieurs Setup Sheet de voitures RC

34372 visites 2 réactions suscitées par cet article
X-Factory X-6 – review – RC Tout Terrain  1/10 2wd électrique
X-Factory X-6 – review – RC Tout Terrain 1/10 2wd électrique
le 15/10/2009

C’est surprenant, bravo les gars !!!

Site Web:film en ligne
X-Factory X-6 review – Tout Terrain 1/10 4x2 électrique
par Oliv996, le 25/06/2007

Très complet et très bien fait... C’est du bon boulot les gars !!!

Bravo

Visiteurs :

Total : 29870327
Depuis le : 01.06.2002



Localisation :
Locations of visitors to this page

POWERED BY

  • Spip
  • CSS
  • Xhtml
  • PHP
  • My SQL
  • Flux RSS de Gaz-On RC
  • AJAX
  • Mozilla Firefox
  • Powered by FeedBurner
  • AddThis Feed Button
Publicité
Copyright

© 2002 - 2017 - www.Gaz-On.net | Home | Contactez Sloq le Webmaster | Contactez Moumerico | Devenez Partenaire| Gaz-On RC recrute|

La version 4.0 de www.Gaz-On.net est compatible avec les navigateurs Internet Explorer 5.5 et ultérieures et avec toutes les versions de Mozilla Firefox.